12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 04:58

 

 

Le lapin de Pâques est parfois remplacé par d'autres messagers

 

Dans certaines régions de France les œufs sont apportés par les cloches de Pâques de retour de Rome après la Semaine sainte.

 

Les œufs :

Cette tradition remonterait à l'Antiquité. Déjà, les Égyptiens et les Romains offraient des œufs peints au printemps car ils étaient le symbole de la vie et de la renaissance.

L'Église ayant instauré au IVe siècle l'interdiction de manger des œufs pendant le Carême, les poules continuaient à pondre. Les œufs pondus durant ce temps du Carême, et n'ayant donc pas été mangés, étaient alors décorés et offerts.

De nos jours, le jeûne n'est plus observé aussi strictement mais la tradition d'offrir des œufs, y compris en chocolat, est restée.

Par la suite, les confiseurs et chocolatiers se sont emparés de la symbolique, en confectionnant des œufs et des poules en chocolat.

 

Les cloches :

Les cloches quant à elles annoncent, pour les chrétiens, la résurrection du Christ.

Les cloches sont condamnées au silence, pendant les trois jours qui précédent Pâques, en signe de deuil. Ce n'est donc que dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques qu'elles carillonnent à nouveau, pour annoncer la résurrection du Christ.

C'est pour cela que l'on dit que ce sont les cloches qui apportent les œufs.

 

Le lapin de Pâques :

Le lièvre et le lapin symbolisent l'abondance, la prolifération, le renouveau.

L'origine du lapin de Pâques remonte à l'Antiquité (dès 3500 avant Jésus-Christ) : le lièvre est un animal très prolifique surtout au printemps, et c'était déjà un symbole de fécondité et de vie à cette époque.

 Clin d'oeil : Le mythe du lapin apportant des œufs aux enfants serait né d’une légende allemande : une femme pauvre, trop pauvre pour offrir des douceurs à ses enfants, aurait décoré et caché des œufs dans le jardin avant d’y envoyer ses enfants. Ceux-ci, apercevant un lapin, pensèrent que c’était lui qui avait pondu les œufs…

 

Ce serait en Allemagne et en Alsace, vers le XVème siècle, qu'on associa pour la première fois le lapin et le lièvre de Pâques avec les œufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants confectionnaient des nids avec des feuilles, de la mousse ou de l'herbe qu'ils installaient dans le jardin, espérant que durant la nuit de Pâques, le lapin garnirait les nids d'œufs multicolores !

 

:-) - dans Elucubrations
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 02:49

 

Jérôme Cachin

 

 

 

  • Un aide-mémoire indispensable pour mieux comprendre le canton de Vaud et ses institutions
  • Les dernières données statistiques disponibles
  • Plus de 80 dessins originaux de Mix & Remix

 

 

Cet ouvrage (2013), conçu sous la forme d'un aide-mémoire, propose un panorama comhttp://files.newsnetz.ch/bildlegende/100220/1248972_pic_970x641.jpgplet et accessible des institutions politiques du canton de Vaud. Le Grand Conseil, le Conseil d'Etat, l'Ordre judiciaire, les centaines de municipalités, de conseils communaux et de conseils généraux sont autant d'autorités qui contribuent au bon fonctionnement d'un canton vieux de plus de deux siècles.
Présentée de façon simple et aérée, la matière est mise en perspective par les illustrations de Mix & Remix dont la plume, décalée et parfois caustique, rend la lecture d'Institutions politiques vaudoise ludique, tout en posant sur la matière un autre regard, bien loin du sérieux que celle-ci présuppose.
S'intéresser à son canton, à son histoire et au fonctionnement de ses institutions, c'est se donner les moyens de s'impliquer dans son développement et de participer aux décisions qui en dessinent l'avenir.

 

 

wikidit :

Philippe Becquelin

Mix & Remix

 

 

 

:-) - dans Elucubrations
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 06:50

 

Quiz 24Heures


Histoire, géographie, politique, cuisine et expressions :

connaissez-vous bien la Suisse?


http://www.montreuxjeunesse.com/wordpress/wp-content/themes/Pleng/timthumb.php?src=http://www.montreuxjeunesse.com/wordpress/wp-content/uploads/2012/05/laSuisseCarte2.png&h=260&w=570&zc=1

Image Montreuxjeunesse 

 


:-) - dans Elucubrations
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 23:00

 

 

 

Image : info lecteur

 

Un habitant de Sullens a dû se battre vingt minutes avec une truite de 81 cm avant de pouvoir la sortir de l'eau.

 

Pêcheur depuis 31 ans, un habitant de Sullens a fait une magnifique prise fin mars alors qu'il ferrait dans la Venoge, à 300 mètres de l'embouchure dans le lac Léman. Marco Salomoni (ndlr : époux de Sylvie) pêchait depuis la berge lorsqu'il a commencé son combat avec une truite de 81 cm, pesant 5 kilos. «Après 20 minutes, j'ai fini par aller au milieu de la rivière pour pouvoir sortir le poisson, en remplissant mes deux cuissardes d'eau glacée!» raconte ce père de famille.

 

Au congélateur, la truite attend son destin. «On pourra faire un dîner pour 12 à 14 personnes, estime Marco Salomoni. A la plancha ou alors cuite en entier dans une poissonière, si on en trouve une assez grande !»


(24HEURES Fanny Giroud)

 


:-) - dans Elucubrations
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 09:41

 

14 avril 2013 :

 

210 ans de l'entrée du canton dans la Confédération

quiz

24HEURES

 


:-) - dans Elucubrations
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 23:00

 

wikidit  

 

 

Cette tradition trouverait son origine en France, en 1564.

La légende veut que jusqu’alors, l’année aurait commencé au 1er avril (en fait le 25 mars correspondait selon le calendrier julien au Jour de l'an), à la fête de l'Annonciation à Marie avec la tradition de s'échanger des cadeaux. Mais le roi de France Charles IX décida, par l’Édit de Roussillon, que l’année débuterait désormais le 1er janvier, marque du rallongement des journées, au lieu de fin mars, arrivée du printemps. Mais en fait, l’année civile n’a jamais débuté un 1er avril.

 

Si l’origine exacte de l’utilisation des poissons reste obscure (peut-être l’ichthus chrétien), il semble que beaucoup de personnes eurent des difficultés à s'adapter au nouveau calendrier, d'autres n'étaient pas au courant du changement et ils continuèrent à célébrer le 1er avril selon l'ancienne tradition. Pour se moquer d'eux, certains profitèrent de l’occasion pour leur remettre de faux cadeaux et leur jouer des tours. Les cadeaux que l'on s'offrait en avril étaient le plus souvent alimentaires. Cette date étant à la fin du Carême, période de jeûne durant laquelle la consommation de viande est interdite chez les Chrétiens, le poisson était le présent le plus fréquent. Lorsque les blagues se développèrent, l'un des pièges les plus courants était l'offrande de faux poissons. Ainsi naquit le fameux poisson d’avril, le jour des fous, le jour de ceux qui n’acceptent pas la réalité ou la voient autrement

 

http://www.gif-anime-gratuit.com/gif-anime-gratuit/animaux/poissons/poissons025.gifUne autre origine vient du fait que le 1er avril était le jour où la pêche devenait interdite, afin de respecter la période de reproduction. Pour faire un cadeau aux pêcheurs, et pour se moquer un peu d'eux, on leur offrait un hareng. C'est alors qu'une habitude populaire s'installa : on accrochait subrepticement un vrai poisson dans le dos des gens. Comme les habits étaient plus larges, les victimes ne s'en apercevaient pas tout de suite, de sorte que le poisson devenait de plus en plus gluant et puant. Ainsi naquit le goût de faire ce jour-là des petits cadeaux pour rire, des plaisanteries ou des mystifications.

 



:-) - dans Elucubrations
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 00:30

 

http://www.asterix.com/bd/albs/16fr.gif

 


Etude de l'album (réf. mage.fst.uha.fr)

Seizième album de la série de bande dessinée Astérix de René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin), pré publié dans Pilote du no 557 (9 juillet 1970) au no 578 (3 décembre 1970) et

publié en album en 1970. Tirage original : 1 200 000 exemplaires.


p 5 :
  • – Il a tort de mécontenter la base et de se priver de son soutien !

Jeu de mots entre « base » = partie inférieure d'un corps sur laquelle il porte, ici les porteurs portant Abraracourcix, et« base » = masse des travailleurs, et entre le sens propre« soutien » = maintenir en position (soutenir le bouclier) et le sens figuré « soutien » = appui, aide (soutien social). Le tout forme un beau discours syndicaliste.

p 6 :
  • – En tout cas, ça donne vraiment l'impression que le chef se penche sur nos problèmes !

Jeu de mots entre « se pencher » = s'incliner et« se pencher sur » = s'intéresser à.

p 6 :
  • – Par Toutatis ! Tu refuses de me servir !
  • – Mais que fait Obélix ?
  • – Il est en train de servir un demi

Jeu de mots entre « servir » = s'acquitter de certaines obligations envers quelqu'un et « servir » = donner.
Jeu de mots entre un « demi-chef » = moitié d'un chef (car porté par seulement un porteur) et« un demi » = un verre de 0,25 cl de bière. Enfin allusion à l'allure typique de garçon de café qu'a Obélix à ce moment : un torchon sur un bras et portant avec l'autre bras le plateau contenant un « demi ».
Superbe exemple de pages où le scénario a pour but de faire des jeux de mots :-)

p 7 :
  • – C'est Fellinus, le traiteur romain qui organise mes orgies.

Allusion au cinéma de Fellini.

p 8 :
  • – Voici l'or des impôts, des amendes, du péage sur les voies romaines, et de la redevance pour avoir le droit d'écouter les crieurs publics !

Allusion à la redevance audiovisuelle, impôt qui sert à financer les radios et chaînes de télévision publiques.

p 12 :
  • – Pour consulter un médecin tel que vous, faut vraiment être malade !

Jeu de mots entre avoir une « maladie physique »(être empoisonné par exemple) et une « maladie psychologique » (être fou).

p 17 :
  • – Je te fais préparer un panier-orgie.

Jeu de mots avec « panier repas » et le fait qu'une orgie était une sorte de repas à l'époque.

p 18 :
  • Les nouvelles charovoies que les romains ont construites permettent à nos amis de rouler rapidement.

Jeu de mots avec « autoroute » : opposition entre termes se référant à l'époque romaine et à l'époque actuelle : entre « char » et « automobile », et entre « voie » et « route ».

p 18 :

Le panneau avec deux mains sales croisées est une allusion aux panneaux indiquant les restaurants sur l'autoroute : un couteau et une fourchette croisée. À cette époque, on mangeait avec les mains, d'où le panneau inventé par les auteurs.

p 18 :
  • Restovoie

Jeu de mots avec « restoroutes » : opposition entre« voie » et « route ».

p 19 :
  • Nos amis passent la nuit dans une nouvelle auberge, où il y a autant d'écurie que de chambres...

Allusion aux motels, hôtels où les chambres sont mitoyennes dans un bâtiment long sans étage, et où on gare sa voiture devant la chambre.

  • Charotel

Jeu de mots justement entre « Charotel » = char + hôtel et « motel » = motor car (automobile) + hôtel.

p 19 :

Explications sur la façon de manger une la fondue savoyarde.

p 19 :
  • – Et puis, leur manie de la propreté !... Une orgie, ça doit être sale !... Cessez de frotter, par Jupiter !

Allusion à la propreté suisse.

p 19 :
  • – Tu as vu Astérix ? Il avait une drôle d'allure ce ...

Allusion aux stations services pour les voitures sur l'autoroute. Le « drôle de bonhomme » est une allusion à l'enseigne d'une marque de produits pétrolier.

p 22 :
  • – Vous n'avez rien à déclarer ?
  • – J'ai faim.

Jeu de mots entre « déclarer » un objet à la douane = le présenter aux douaniers, et« déclarer » quelque chose = dire quelque chose.

p 25 :
  • – Je tiens à vous signaler que vous auriez dû emprunter le pont. Jules César l'avait détruit, mais il est reconstruit maintenant.

Allusion au début de la Guerre En Gaule, où César apprenant que les Helvètes veulent venir s'installer en masse fait couper le pont de Genua.

p 26 :
  • – Ce sablier est très exact ; fabrication helvétique. Mais il faut que vous veilliez. Chaque fois que je crierai« coucou », c'est qu'il sera l'heure pour tous les clients de l'auberge de retourner leurs sabliers.

Allusion à la précision de l'horlogerie suisse et aux« horloges à coucou » suisses (qui ne sont pas ici encore automatiques :-), horloges où un petit oiseau en bois sort toutes les heures et fait coucou.

p 29 :
  • – Ce que vous mettez dans le coffre, ne me concerne pas. La discrétion est totale; pour moi, vous ne serez que deux numéros anonymes.

Allusion aux comptes en Suisse, où les banques sont connues pour leur secret bancaire.

p 33 :
  • J'en ai ras la marmite à fondue des Gaulois !

Jeu de mots avec l'expression « en avoir ras-le-bol » =en avoir assez. Le « bol » a été remplacé ici par le récipient « national » : la« marmite à fondue ».

p 33 :
  • – Ce sont des choses comme ça qui vous poussent à la neutralité.

Allusion à la neutralité de la Suisse, notamment pendant les deux guerres mondiales.

p 33 :
  • – Avec ces armes, vous aurez l'air d'helvètes allant faire leur exercice militaire. Tous les ans, nous devons nous exercer une none et une calende avec les armes qui nous sont confiées.

Explication du système de service militaire suisse actuel : il n'y a pas de service national de +/- un an (comme en France jusqu'en 2000), mais des périodes d'exercice chaque année.

p 34 :
  • – Bien nourri, bien nourri... Les trous, ça n'a pas arrangé mon creux.

Jeu de mots entre « creux » = sorte de trou et« creux à l'estomac » = faim.

p 34,35 :
  • – Allons nous cacher dans le palais des conférences internationales.

Allusion à toutes les conférences internationales qui se tiennent à Genève.

p 35 :
  • – Je vois un avenir fait de calme et de tranquilité ...
  • – Je vois le petit teigneux !!!

Jeu de mots entre « voir » avec l'esprit = imaginer et« voir » avec les yeux = apercevoir.

p 36 :
  • – Je ne veux pas me mouiller, mais je ne sais pas si ...

Jeu de mots entre « se mouiller » = entrer en contact avec l'eau et « se mouiller » = se compromettre, prendre des risques.

p 37 :
  • – Ils sont peut-être allés au fond des choses.

Jeu de mot entre « fond » = sol où repose des eaux et donc « aller au fond » = couler, et« aller au fond des choses » = considérer la réalité profonde des choses.

p 37 :
  • – Merci de nous avoir tiré du lac !

Jeu de mot entre « tirer du lac » = faire sortir hors du lac, et « nous tirer de là » = nous délivrer d'une situation pénible.

p 37 :

Découverte des chants tyroliens.

p 39 :
  • – Très bonne flèche, et pourtant je suis un peu déçu.

Allusion à Guillaume Tell et à son célèbre tir où il transperça une pomme placée sur la tête de son fils.

p 40 :
  • – Eh Oui ! Vous, les Gaulois, vous faites tout trop vite. Ça nous prend des heures pour faire ce que votre copain a fait en quelques secondes.

Allusion à la réputation de lenteur des Suisses due notamment à leur façon lente de parler.

p 41 :
  • – Apportez une longue corde ; nous allons tous nous attacher et tirer Obélix.

Allusion à la technique d'encordage utilisée pour les randonnées en haute montagne.

p 43 :
  • – Vous... vous me tapez dessus et vous me soignez ensuite ?
  • – C'est une vocation : nous secourons tous les belligérants quelle que soit leur nationalité...

Allusion à la Croix-Rouge, organisme fondée par un Suisse.

p 44 :
  • – Eh ! Ne me laissez pas tomber !

Jeu de mots entre le sens propre « tomber » = chuter et le sens figuré « laisser tomber » =abandonner.

p 45 :
  • Fais dodo, Caïus mon p'tit frère, fais dodo tu'auras du lactum.

Allusion à la berceuse «Fais dodo, Colas mon p'tit frère ».

 


 

Site officiel (asterix.com) 

Les secrets des druides sur l'album .Astérix chez les Helvètes.       

Suite à une suggestion de Georges Pompidou, alors Premier ministre, Astérix découvre le temps d’un album le pays helvète. Uderzo raconte : « Nous n’avions pas osé envoyer nos albums au général De Gaulle. Mais, ensuite, avec Georges Pompidou, on a osé. Il nous répondait à chaque fois très gentiment. J’ai d’ailleurs toujours gardé une carte où il nous félicite de ce que nous avons fait, et nous incite à lancer maintenant Astérix chez les Helvètes… Nous n’avons pas réalisé cet album tout de suite, pour ne pas lui faire croire que c’était son idée qui avait fait du chemin. On a sa dignité, dans la BD ! »

Une fois de plus, la traduction anglaise nous réserve une surprise : le petit bonhomme Antar de l’antique station service de la page 20 est remplacé pour les anglophones par un bonhomme Michelin tout aussi efficace ! Pétrole ou pneu, il faut choisir entre gentilles marques.

 

Les inoubliables de l'album .Astérix chez les Helvètes. 

Des orgies inspirées du Satyricon de Fellini, un Romain empoisonné et soigné par Panoramix (il boira même de la potion magique !), les Romains offrent un visage différent dans cet album.

Parmi les autres immanquables, une préfiguration de Guillaume Tell, les sabliers et la propreté Helvètes, le Centre de la Conférence Internationale des Tribus à Genova, une séance de luge gauloise improvisée par un Obélix passablement aviné et, bien sûr, les dégustations de fromage fondu ! « Dans le lac ! Dans le lac !»


Les personnages de l'album .Astérix chez les Helvètes. 

Abraracourcix

Agecanonix

http://www.pourtoi.biz/102/102104/4.gif

Assurancetourix

Astérix

Caiu

Eucaliptus

Claudiu

Malosinus

Cétautomatix

Gracchus Garovirus

Idéfix, Obélix

Ordralfabétix

Panoramix

Sangli

Zurix


Première fois qu'un romain assiste au banquet final des gaulois.

 

 

 

 

 

 


:-) - dans Elucubrations
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 08:18

 

Retrouvez le nom de quelques villages vaudois dans ce petit texte :

 

Le Taguenet était un très curieux bonhomme. Il était le ???-né d'une famille de dix enfants. A l'école, il n'était pas un ??? mathématique. Cependant, il n'avait ??? dans sa poche et il fallait pas trop se ??? à son regard ???, ??? son ??? donnait ??? de le taquiner.


 Il vivait dans une vieille masure ??? du monde. Le ??? qui y régnait était indescriptible et la couche de crasse était si ??? qu'il aurait pu, ou dû, passer les murs à la ???.

 

Lui-même avait la ??? mains si sale qu'on aurait dit qu'il ne se ??? jamais. Il sentait l'huile ??? et la ??? il en buvait des litres, car l'eau d' ??? ne l'intéressait pas. Il travaillait fort peu, il était ce que l'on appelle un bras ???.


Malgré cela, il restait sec comme un ???. Les galopins du village lui faisaient continuellement des farces. Le  ??? de rassemblement de ceux-ci était ??? qui longe la rivière, juste après ??? qui l'enjambe. C'est là, qu'un jour, les garnements décidèrent de mettre tout habillé, le Taguenet dans un vieux ??? du village. Il n'a pas trouvé l' ??? car il faisait froid ce jour-là ; l' ??? je vous parle était très rigoureux. I l fallut faire un bon feu avec ??? du cimetière pour le réchauffer. Cela fit grand scandale dans la région, On échangea quelques ??? puis tout le monde se dirigeât ??? pour se faire pardonner.

 

 

Besoin d'aide ?

 

 

 

 

 

 

 

 


Propositions dans le désordre :

Mex - Le sentier - Yverdon - Henniez - Ballens - Epesses - Lavey - Vers l'Eglise - Rances - Lonay - Bassin - Bière - Envy - Chaux - Paudex - Luin - Premier - Croy - Le Pont - Fiez - Nyon - Lieu - Aubonne - Faoug - Chenit - Assens - Trey  -Palézieux.

 


Topio.ch (réponses) !


:-) - dans Elucubrations
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 08:21

 

Le principal usage du tablier de Grand-mère était de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela :

 

Il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau.

Il servait pour essuyer les larmes des enfants, et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.

Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les oeufs, les poussins à réanimer, et parfois les oeufs fêlés qui finissaient dans le fourneau

Quand des visiteurs arrivaient, le tablier servait d’abri à des enfants timides .

 

Et quand le temps était frais, Grand’ Mère s’en emmitouflait les bras.

Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet, agité au dessus du feu de bois.

C’est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine.

Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes :

 

Après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux.

En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l’arbre.

Quand des visiteurs arrivaient de façon impromptue, c’était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière.

 

A l’heure de servir le repas, Grand’ Mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes aux champs savaient aussitôt qu’ils devaient passer à table.

Grand’ Mère l’utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes du four sur le rebord de la fenêtre pour qu’elle refroidisse.

 

De nos jours, sa petite fille la pose là pour la décongeler.

Il faudra de bien longues années avant que quelqu’un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses.                                                              

         

 

 (Net)

:-) - dans Elucubrations

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRGIumuzfSQoZyjwZ1BMdX88DiBqoL_ulGI_DjVE9bWeJegtU0ooA HOME

 

~-~-~-~-~-~-~-~

 

"Les Herbettes"  

Lè z'Herbè, lè Medez-Herbè (les mange-herbe). Les ménagères de Sullens n'avaient pas beaucoup d'affinité pour la viande et préféraient des plats plus végétaux. Elles apprêtaient de ce fait surtout les herbes, c'est-à-dire des épinards, pissenlits et autres.
 

Rechercher

Sullens  -  Bournens  -  Boussens 

Les sociétés locales peuvent annoncer leurs manifestations et soirées sur le site en cliquant ici 

Si certains liens/informations ont changé

ou ne fonctionnent pas,

merci de nous en informer par e-mail

SOS

 

Tél. 144

Centrale d'urgences sanitaires 

 

Tél. 0848 133 133

Centrale des médecins + dentistes + pédiatres + psychiatres + pharmacies de garde

Météo

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRGIumuzfSQoZyjwZ1BMdX88DiBqoL_ulGI_DjVE9bWeJegtU0ooA HOME