12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 04:58

 

 

Le lapin de Pâques est parfois remplacé par d'autres messagers

 

Dans certaines régions de France les œufs sont apportés par les cloches de Pâques de retour de Rome après la Semaine sainte.

 

Les œufs :

Cette tradition remonterait à l'Antiquité. Déjà, les Égyptiens et les Romains offraient des œufs peints au printemps car ils étaient le symbole de la vie et de la renaissance.

L'Église ayant instauré au IVe siècle l'interdiction de manger des œufs pendant le Carême, les poules continuaient à pondre. Les œufs pondus durant ce temps du Carême, et n'ayant donc pas été mangés, étaient alors décorés et offerts.

De nos jours, le jeûne n'est plus observé aussi strictement mais la tradition d'offrir des œufs, y compris en chocolat, est restée.

Par la suite, les confiseurs et chocolatiers se sont emparés de la symbolique, en confectionnant des œufs et des poules en chocolat.

 

Les cloches :

Les cloches quant à elles annoncent, pour les chrétiens, la résurrection du Christ.

Les cloches sont condamnées au silence, pendant les trois jours qui précédent Pâques, en signe de deuil. Ce n'est donc que dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques qu'elles carillonnent à nouveau, pour annoncer la résurrection du Christ.

C'est pour cela que l'on dit que ce sont les cloches qui apportent les œufs.

 

Le lapin de Pâques :

Le lièvre et le lapin symbolisent l'abondance, la prolifération, le renouveau.

L'origine du lapin de Pâques remonte à l'Antiquité (dès 3500 avant Jésus-Christ) : le lièvre est un animal très prolifique surtout au printemps, et c'était déjà un symbole de fécondité et de vie à cette époque.

 Clin d'oeil : Le mythe du lapin apportant des œufs aux enfants serait né d’une légende allemande : une femme pauvre, trop pauvre pour offrir des douceurs à ses enfants, aurait décoré et caché des œufs dans le jardin avant d’y envoyer ses enfants. Ceux-ci, apercevant un lapin, pensèrent que c’était lui qui avait pondu les œufs…

 

Ce serait en Allemagne et en Alsace, vers le XVème siècle, qu'on associa pour la première fois le lapin et le lièvre de Pâques avec les œufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants confectionnaient des nids avec des feuilles, de la mousse ou de l'herbe qu'ils installaient dans le jardin, espérant que durant la nuit de Pâques, le lapin garnirait les nids d'œufs multicolores !

 

:-) - dans Elucubrations

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRGIumuzfSQoZyjwZ1BMdX88DiBqoL_ulGI_DjVE9bWeJegtU0ooA HOME

 

~-~-~-~-~-~-~-~

 

"Les Herbettes"  

Lè z'Herbè, lè Medez-Herbè (les mange-herbe). Les ménagères de Sullens n'avaient pas beaucoup d'affinité pour la viande et préféraient des plats plus végétaux. Elles apprêtaient de ce fait surtout les herbes, c'est-à-dire des épinards, pissenlits et autres.
 

Rechercher

Sullens  -  Bournens  -  Boussens 

Les sociétés locales peuvent annoncer leurs manifestations et soirées sur le site en cliquant ici 

Si certains liens/informations ont changé

ou ne fonctionnent pas,

merci de nous en informer par e-mail

SOS

 

Tél. 144

Centrale d'urgences sanitaires 

 

Tél. 0848 133 133

Centrale des médecins + dentistes + pédiatres + psychiatres + pharmacies de garde

Météo

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRGIumuzfSQoZyjwZ1BMdX88DiBqoL_ulGI_DjVE9bWeJegtU0ooA HOME